LYON

Cercle De Silence

Le tract du mois du Cercle de LYON

Les Cercles Lyonnais se multiplient !

Nos amis du Cercle de Silence de VILLEFRANCHE  et ROANNE et RILLIEUX nous informent de leurs activités.

Allez visiter leurs pages.
Q

Vous rendre au cercle de VILLEFRANCHE

Retrouvez nous face au marché couvert, le dernier samedi du mois de 11h à 12h.

 

Nous portons en nous certaines interrogations qui se rattachent au problème de la Migration.

Ainsi :

    • nous savons que le désir ou l’obligation de migrer vers d’autres terres est un constitutif de l’humanité qui a construit notre Histoire. Il en résulte un devoir d’accueillir les personnes ayant mis leur espoir dans le risque de la migration en respectant la dignité de l’homme, les droits humains de base ;
    • nous savons que les causes des migrations sont multiples, mais nous reconnaissons qu’actuellement le respect d’une économie équitable serait une des premières réponses à  apporter.  En effet, un commerce mondial juste éviterait la nécessité, pour certains, de quitter leur pays (terre de leurs pères) contre leur gré, pour des raisons économiques.

Ces questions migratoires, bien ciblées, entrent dans la réalité lyonnaise. Elles peuvent nous inciter à  réfléchir et à  agir avec d’autres.

 

Au nom du respect de tout homme, nous espérons :

    •    des conditions de vie qui permettent un bon dialogue donnant à  comprendre les raisons de migrer hors de la terre de ses ancêtres ;
    •    la recherche d’une politique intelligente de régularisation des étrangers qui sont sur le territoire, c’est-à -dire une politique qui ne soit pas fondée sur la culture de la peur de l’autre, de l’étranger (devenu bouc émissaire), pour des raisons électorales à  court terme.

Et nous souhaitons qu’il n’y ait :

    •    pas de politique du chiffre en matière d’expulsion du territoire ;
    •    pas de contrôle d’identité au faciès ;
    •    pas d’arrestation tôt le matin, au pied du lit, ou n’importe quand dans la journée ;
    •    pas d’expulsion détruisant les liens familiaux ;
    •    pas de rétention systématique dans des lieux d’enfermement ;
    •    pas de prolongement de la durée de séjour dans des centres de rétention administratifs.

 


IMMIGRATION ! Ensemble, prenons conscience de ses causes profondes ; combattons-les !
Tous, nous espérons, par notre présence, dire l’essentiel de l’humain. Pour certains, leur engagement se fonde sur les valeurs évangéliques.

Le cercle de Lyon se retrouve place de la Comédie, devant l’opéra de Lyon, tous les premiers mercredis du mois.

Les prochains rendez-vous du cercle à LYON

Rendez-vous : Place de la Comédie – côté est,

18 h 30  à 19 h 30 :           

11 mai ; 8 juin ; 13 juillet 2022

Merci de rester informé-e sur la démarche des cercles de Silence et de  transmettre, largement, ces informations autour de vous.

Q

Pour une minute ou une heure rejoignez le cercle

Nous en appelons à la conscience de tous et vous invitons à rejoindre le cercle de silence

 

 

Cercles de Silence / élections

Lettre ouverte aux candidat.e.s aux l’élections législatives

 

Depuis 2007 des milliers de citoyens se réunissent chaque mois en Cercles de Silence pour protester contre le sort réservé aux personnes migrantes et exprimer leur solidarité vis-à-vis de ceux, femmes, hommes, enfants, qui sont enfermés dans les centres de rétention au seul motif que leur présence sur le sol français est « irrégulière ».

La France, vous le savez, est depuis très longtemps une terre d’émigration et d’immigration. La figure de l’étranger y a toujours suscité un mélange de curiosité et de défiance, d’intérêt et de rejet. L’intégration ne s’est jamais faite sans difficulté, même en situation de plein emploi. Aujourd’hui souvent instrumentalisées, voire déshumanisées par certains, les personnes migrantes font l’objet de nombreux discours toxiques qui menacent tout simplement leurs droits d’êtres humains.

Les Cercles de Silence font plusieurs propositions sur lesquelles ils sollicitent votre avis, sachant que leur action vise à promouvoir les valeurs de solidarité, la liberté, la dignité de chacun.

Dans le cadre de la politique nationale

  • Dans le respect des droits et de la dignité humaine, assurer la protection des personnes doit être une priorité absolue qui passe avant le blocage des frontières.

On a vu ces derniers temps, des migrants refoulés à la mer ou dans des zones glaciales, empêchés de poser une demande d’asile, privés de soins élémentaires…

  • Assurer l’égalité des droits entre toutes et tous.

Pour les deux tiers de la population de la planète, le droit à la mobilité n’existe pas faute de visas.

Naguère, une carte de droit au séjour de 10 ans aidait à l’intégration. Aujourd’hui, il faut démontrer qu’on est déjà intégré pour obtenir une carte pluriannuelle précaire.

  • Respecter et faire respecter le droit international de la mer.

Il s’agit de l’obligation de porter secours aux passagers d’un bateau en difficulté, de débarquer les personnes dans le port sûr le plus proche, et ce dans les meilleurs délais, sans chercher à les refouler.

  • Supprimer les usages grandissants de la biométrie et du fichage systématique des étrangers, instruments d’une future société de surveillance généralisée.

Le respect de la vie privée est un fondement de nos sociétés.

  • Adopter une logique tournée vers l’égalité et la liberté contre une logique de rejet fondée sur la spirale du tout enfermer, punir et criminaliser.

Il faut cesser d’investir dans la construction de Centres de Rétention Administrative (4 nouveaux centres sont en cours de construction ou ont déjà ouvert, à Lyon, Olivet, Bordeaux et au Mesnil Amelot).

  • Considérer que la solidarité ne peut être un délit : la solidarité, l’aide sans contrepartie,  est une valeur humaine fondamentale.

Il convient de mettre un terme à la criminalisation, sous toutes ses formes, de la solidarité.

Dans le cadre des échanges et de la coopération entre États

  • Établir une coopération respectueuse et égalitaire avec les pays non européens.

L’ «aide au développement »  est souvent instrumentalisée pour réduire l’émigration et fixer les populations, alors que bien des départs  sont la conséquence de l’exploitation par des intérêts étrangers : achats de terres, surpêche côtière…

  • Respecter le principe de libre circulation dans l’espace Schengen, en application des traités européens.

La réintroduction des contrôles systématiques aux frontières, l’échec du « règlement Dublin », minent le principe de solidarité entre États membres de l’Union européenne au détriment des droits fondamentaux.

  • Mettre en place une véritable politique d’accueil et la promouvoir avec force auprès des dirigeants européens dans l’objectif  d’harmoniser au mieux ces politiques, dans une Europe qui a besoin d’actifs.

En respectant les choix des personnes, les attaches familiales, les compétences linguistiques et professionnelles, accueillir dignement les migrants et accompagner leur intégration, et notamment autoriser, comme en Allemagne, les demandeurs d’asile à travailler.

 

 

 

Atelier Justice-Paix-Intégrité de la création de la Famille Franciscaine ; Antenne lyonnaise de la Fédération Protestante de France ; Cimade ; Mouvement pour une Alternative Non-violente (MAN) ; Pastorale des migrants et personnes itinérantes, Eglise catholique ; Pax Christi ; Comité protestant de la Duchère ; Fédération de l’Entraide Protestante ; A.C.O. (Action Catholique Ouvrière) du Rhône et du Roannais ; Equipe Mission de France « Lyon-Nord-Est » ; Petites Soeurs de l’Assomption ; Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement (CCFD-Lyon) ; Centre Culturel Å’ucuménique Jean-Pierre Lachaize (CCO) ; Vie Nouvelle-Lyon ; Union Juive Françise pour la Paix (UJFP) ; section PS 1er et 4ème Arrond. de Lyon ; Soeurs de la Compagnie Marie Notre Dame ; Yves Bernin de la paroisse Saint-Benoît, Bron ; Roger-Michel Bory, Fédération Protestante de France ; Michel Durand de la Paroisse Saint-Polycarpe, Lyon ; Gilles Vadon de la Paroisse Saint-Augustin, Sainte Elisabeth, Lyon ; Jacques Walter, pasteur ; Jean Bernard de la paroisse de La Sainte-Famille ; Jean Lacombe, prêtre ; avec le soutien de RESF.

Q

Le lieu de réunion du cercle de silence à Lyon

Notre site web :  http://www.cercledesilence.fr/

Si vous souhaitez, vous pouvez